Le Château Trigallez :

C’est à Houdeng-Goegnies, en 1848, que Hector Trigallez vit le jour. Après avoir obtenu le diplôme d’Ingénieur des Mines, il fut très vite appelé à la direction du Charbonnage de la Courte à Leval.

 

 

Lors des élections du 29 octobre 1878, attaché au parti libéral, le jeune et dynamique Hector Trigallez fit son entrée au Conseil.Nommé peu après bourgmestre à l’âge de 31 ans, il allait diriger la commune de 1879 à 1921, soit pendant plus de quarante ans.

 

Sous son impulsion, l’administration communale entreprit une politique de grands travaux : achèvement du pavage de la rue principale et amélioration de la voirie vicinale, création d’un nouveau cimetière, aménagement de la place du Centre, création d’une école de quartier au Bois du Roi, construction de nouvelles écoles au Centre.Le nouveau bourgmestre allait se montrer un ardent défenseur de l’enseignement officiel laïque. 

 

 

Dès le début du XXème siècle, il quitta le logis de la ferme de la Courte pour occuper la belle maison bourgeoise qu’il se fit construire à la rue de l’Enfer (actuellement rue Jean Jaurès).Dès lors, il devint maître-brasseur, reprit la brasserie de la Fontaine-St-Martin, puis, après quelques années, s’installa à la brasserie de la Glacière qu’il fit construire à la limite d’Epinois.

 

Les élections du 24 avril 1921 amenèrent une majorité absolue socialiste à la maison communale de Leval.Hector Trigallez fut le seul élu du parti libéral.

 

Peu après, il abandonna la politique active et mourut le 25 avril 1928 à l’âge de 80 ans. 

 

 

Le 11 janvier 1930, le collège des Bourgmestre et Echevins de la Commune de Leval-Trahegnies acheta aux héritiers, Paul Trigallez, cultivateur d’Epinois et Marguerite Trigallez, veuve de Léon Jurion, domiciliée à Leval-Trahegnies, la propriété pour la somme de 310.000 francs, dans un but d’utilité publique. 

 

 

Le 19 janvier 1930, le Collège des Bourgmestre et Echevins décida d’installer dans la propriété :

 

Les cours du 4ème degré pour garçons ;

 

Les cours de l’école ménagère ;

 

Les cours de coupe, de couture et de mode ;

 

Les cours de l’école industrielle ;

 

L’œuvre de l’enfance pour la consultation des nourrissons.

 

 

En 1935, la classe maternelle de Madame Durant est transférée au Château.

 

Le cours de couture sera marqué pendant de longues années par le dynamisme de Mademoiselle Delporte Marie-Louise qui débuta son enseignement le 25 octobre 1948 et le termina fin juin 1984. 

 

 

Aujourd’hui encore, les Levallois appellent cette belle demeure : « Le Château Trigallez ».

 

Le château Trigallez, outre ses nombreuses expositions, contient également la salle Pierre Stalon. Celle-ci met en valeur une collection exceptionnelle traitant de la préhistoire, de la paléontologie et de la minéralogie.

 

Pierre Stalon se passionna dès l'enfance pour la préhistoire. Ses premières découvertes eurent lieu dans notre région dans les années 20. Devenu ingénieur des mines au Rwanda-Burundi, il entreprit des recherches préhistoriques en Afrique.

 

Avant sa mort en 1986, monsieur Stalon confia à NATECOM, le soin d'exposer les pièces uniques de sa collection (fossiles, pierres taillées, minéraux) provenant du Hainaut et d'Afrique.

 

Un commentaire accompagne chaque objet, permettant à un large public d'en pénétrer les secrets.

 

En nous rendant visite, évadez-vous dans le temps et dans l'espace, à la découverte des vestiges régionaux (Leval, Mont Sainte-Aldegonde, Epinois, Spiennes, Haine-Saint-Pierre) et africains de notre préhistoire.

 

 

 

 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now